Installer une pompe à chaleur

51c6705a8b_50152848_qr-install-pac-1

Il est grand temps que vous changiez votre système de chauffage. Vous souhaitez étudier l’acquisition d’une pompe à chaleur. C’est un investissement sur le long terme qui s’avère économe et écologique. Cependant, la PAC n’est pas toujours adaptée. Nous allons vous exposer les 5 questions à se poser avant son installation.

Cet article contient tout ce qu’il faut savoir avant d’opter pour une pompe à chaleur. La réglementation actuelle et future, les prérequis pour l’installation et le moment propice pour effectuer la pose. Nous verrons également quel modèle choisir, les différentes options qui accompagnent l’appareil et enfin le financement.

Installation d’une pompe à chaleur air-eau : quels pré-réquis ?
L’isolation

Pour profiter au maximum des performances d’une pompe à chaleur, il faut l’associer à un logement à l’isolation correct. Dans le cas d’une maison ancienne ou mal isolée, il est préférable d’entreprendre l’isolation du foyer en premier. La pose de la PAC viendra ensuite. En effet, avec de trop grosses déperditions de chaleur au sein de l’habitation, les économies d’énergies apportées par la pompe à chaleur air-eau ne pourront se faire.

 

L’emplacement

Avant tout projet d’installation, une vérification s’impose sur le futur environnement de la PAC. En effet, l’impact sonore sera plus ou moins important selon le modèle choisi. Il faut prendre en compte ce détail avant toute chose. Le mur extérieur du garage est un lieu souvent utilisé dû à sa faible fréquentation par les habitants de la maison. Il faut également tenir compte de la distance entre l’unité extérieure et l’habitation de vos voisins. En cas de proximité, il est préférable de demander leur aval afin de s’assurer une tranquillité dans le futur.

Les constructeurs (tels que Mitsubishi, Panasonic, Saunier Duval,…) proposent aujourd’hui des modèles de plus en plus silencieux. Ils offrent également un gain de performance. Ces derniers bénéficient très souvent d’un design moderne qui s’intègre parfaitement dans les logements récents.

 

Le réseau de chauffage

La pompe à chaleur peut s’installer sur un réseau déjà existant (gaz ou fioul). Cette facilité est un point fort non négligeable pour de nombreux foyers en rénovation. En revanche, si le chauffage précédent était électrique ou au bois (insert, poêle…), il faudra prévoir un coût supplémentaire. En effet, tout le réseau de chauffe sera à créer pour s’adapter à la PAC.

Avoir un réseau propre est également un bon point de départ. En faisant faire un désembouage, et en utilisant un pot à boue, votre circuit de chauffage sera dans les meilleures conditions pour chauffer.

Les options : ballon de découplage, désembouage et régulateur

À l’achat d’une PAC Air-Eau, il n’y a pas seulement le système de chauffe et son installation à prendre en considération. Divers services et accessoires peuvent également entrer en compte dans le devis. Si certains de ces éléments ne sont pas présents sur votre proposition commerciale, n’hésitez pas à effectuer des devis complémentaires chez d’autres prestataires.

 

Le ballon de découplage :

Le ballon de découplage est primordial quand on installe une pompe à chaleur. Il permet de dissocier hydrauliquement le circuit principal (la PAC) du circuit secondaire (les émetteurs : radiateurs, plancher chauffant). Ce faisant, cela octroie une meilleure maîtrise du débit et des pressions du circuit secondaire. Cela permet d’optimiser l’échange thermique.

Cet élément offre également la possibilité de chauffer son logement en plusieurs zones. Ce sera le cas si vous possédez des émetteurs différents (par exemple des radiateurs dans les chambres à coucher et un plancher chauffant dans les pièces de vie). Vous pourrez alors optimiser votre chauffe. Une température à 17 °C pour les chambres et 19 °C pour le reste. Ce faible écart entre les pièces peut amener une réduction importante sur la facture énergétique. Une différence de 1 °C équivaut à 7 % d’économies d’énergies !

 

Le désembouage :

Afin de s’assurer du bon fonctionnement de votre réseau de chauffage, il est conseillé de procéder à un désembouage avant la pose de la pompe à chaleur. Ce procédé nettoie le réseau de l’entièreté des impuretés ayant pu s’accumuler au fil des années. Cela permet de repartir avec une installation la plus propre possible. Ainsi, on optimise la durée de vie de l’appareil et on ne dégrade pas ses performances.

 

La régulation :

La régulation est un outil indispensable pour régler la température de son foyer tel que souhaité. Elle est dorénavant fournie d’usine avec la majorité des PAC Air-Eau. Les constructeurs proposent également des modèles améliorés avec des fonctionnalités supplémentaires pour paramétrer son système de chauffe. On retrouve généralement un mode offrant la possibilité de programmer son chauffage selon certaines circonstances (saison, heure de la journée…). L’apport de cet appareil permet aussi de limiter les marches/arrêts répétées qui peuvent provoquer une usure prématurée de la pompe à chaleur. Vous ferez ainsi des économies sur la durée.

Des régulateurs, dits connectés existent également. Ils permettent le contrôle de l’appareil de chauffe à distance depuis un smartphone grâce à une application. C’est notamment pratique quand on s’absente un certain temps de son logement.

Quelles aides pour financer sa pompe à chaleur ?

En amont du processus d’achat d’une PAC Air-Eau, il faut avoir conscience que des économies peuvent d’ores et déjà être réalisées. Plusieurs aides financières existent pour aider les particuliers à financer l’acquisition de leur pompe à chaleur. Elles vous permettront de réduire drastiquement le coût initialement prévu pour de tels travaux. Il serait fort dommage de payer plus quand on aurait pu débourser moins.
On peut citer principalement :

  • La prime CEE (Coup de Pouce) : elle octroie 2 500 € ou 4 500 € selon vos revenus.
  • MaPrimeRenov’ (ou CITE selon les revenus) : elle offre jusqu’à 4 000 € pour faciliter le financement du changement de système de chauffe.

 

En cumulant ces deux dispositifs, vous pouvez obtenir jusqu’à 8 500 € d’aides. De quoi couvrir une grande partie de l’achat et l’installation de votre pompe à chaleur.

Il faut cependant impérativement faire appel à un artisan certifié RGE et QualiPAC pour pouvoir en bénéficier. En effet, ces qualifications sont gages d’un travail de qualité auprès des organismes délivrant les subventions. Il faut savoir que les montants et les conditions de revenus des aides changent de temps à autre. Ainsi la viabilité financière peut varier, il faut alors rester alerte ou demander conseil à un expert tel que MyChauffage.

Installer une pompe à chaleur, quel est le meilleur moment ?

Les délais ne seront pas les mêmes selon la période de l’année. C’est au printemps et au cours de l’été que les calendriers sont les moins chargés. La date de pose est plus rapide à obtenir et les artisans ont davantage de temps à vous consacrer.

En plein hiver, les temps d’attente s’allongent considérablement pour une installation et peuvent atteindre plus d’un mois. Il y a moins d’installateurs pour la PAC que pour la chaudière, ce qui peut expliquer un allongement des délais à cette période.

La durée de pose d’une pompe à chaleur varie selon le lieu et l’installation déjà mise en place. Cela peut prendre d’une journée entière à plusieurs jours selon l’étendue des travaux à effectuer et le type de chauffage précédent.

Et dans le neuf ? La RT 2012 et 2020 en faveur de la PAC

Les normes thermiques évoluent avec le temps. Les systèmes de chauffe doivent les suivre pour être installés dans les règles au sein du logement neuf. La pompe à chaleur est un moyen qui répond parfaitement aux critères du fait de ses hautes performances énergétiques. Actuellement, pour toute nouvelle installation d’une PAC Air-Eau dans le neuf, il faut suivre les directives de la RT 2012. Cependant, la RT 2020 (obligatoire dès le 1er Janvier 2021) approche à grands pas, et les critères changent.

Il faudra dorénavant que votre maison produise davantage d’énergie qu’elle n’en consomme. On parle de BEPOS (Bâtiment à Énergie Positive). Le haut COP (Coefficient de Performance) des PAC joue en leur faveur. En effet, elle consomme en moyenne 1 kW pour une production de 4 kW de chauffage.

De plus, la consommation énergétique a également été revue à la baisse. Autrefois de 50 kWh/m²/an, elle descend à 12 kWh/m²/an. La pompe à chaleur devient alors un moyen de chauffe du logement et de l’eau chaude sanitaire à privilégier. Vous resterez ainsi en accord avec les prochaines normes.

Pour conclure

De nombreux détails sont donc à prendre en compte pour choisir sa pompe à chaleur air eau. Il faut de prime abord bien évaluer ses besoins pour choisir le matériel adéquat. Seul un appareil adapté sera efficace et rentable sur une quinzaine d’années.

Que ce soit la puissance, la température, l’apport d’eau chaude sanitaire ou l’environnement, tous ont une importance non négligeable. Les aides financières aideront à assurer la viabilité financière du projet et un retour sur investissement plus rapide. Pour vous conseiller et vous accompagner tout au long du processus, nos conseillers experts sont à votre écoute.

Laissez un commentaire

Installer une pompe à chaleur

blocks-image-14 (Demo)

Il est grand temps que vous changiez votre système de chauffage. Vous souhaitez étudier l’acquisition d’une pompe à chaleur. C’est un investissement sur le long terme qui s’avère économe et écologique. Cependant, la PAC n’est pas toujours adaptée. Nous allons vous exposer les 5 questions à se poser avant son installation.

Cet article contient tout ce qu’il faut savoir avant d’opter pour une pompe à chaleur. La réglementation actuelle et future, les prérequis pour l’installation et le moment propice pour effectuer la pose. Nous verrons également quel modèle choisir, les différentes options qui accompagnent l’appareil et enfin le financement.

Installation d’une pompe à chaleur air-eau : quels pré-réquis ?
L’isolation

Pour profiter au maximum des performances d’une pompe à chaleur, il faut l’associer à un logement à l’isolation correct. Dans le cas d’une maison ancienne ou mal isolée, il est préférable d’entreprendre l’isolation du foyer en premier. La pose de la PAC viendra ensuite. En effet, avec de trop grosses déperditions de chaleur au sein de l’habitation, les économies d’énergies apportées par la pompe à chaleur air-eau ne pourront se faire.

 

L’emplacement

Avant tout projet d’installation, une vérification s’impose sur le futur environnement de la PAC. En effet, l’impact sonore sera plus ou moins important selon le modèle choisi. Il faut prendre en compte ce détail avant toute chose. Le mur extérieur du garage est un lieu souvent utilisé dû à sa faible fréquentation par les habitants de la maison. Il faut également tenir compte de la distance entre l’unité extérieure et l’habitation de vos voisins. En cas de proximité, il est préférable de demander leur aval afin de s’assurer une tranquillité dans le futur.

Les constructeurs (tels que Mitsubishi, Panasonic, Saunier Duval,…) proposent aujourd’hui des modèles de plus en plus silencieux. Ils offrent également un gain de performance. Ces derniers bénéficient très souvent d’un design moderne qui s’intègre parfaitement dans les logements récents.

 

Le réseau de chauffage

La pompe à chaleur peut s’installer sur un réseau déjà existant (gaz ou fioul). Cette facilité est un point fort non négligeable pour de nombreux foyers en rénovation. En revanche, si le chauffage précédent était électrique ou au bois (insert, poêle…), il faudra prévoir un coût supplémentaire. En effet, tout le réseau de chauffe sera à créer pour s’adapter à la PAC.

Avoir un réseau propre est également un bon point de départ. En faisant faire un désembouage, et en utilisant un pot à boue, votre circuit de chauffage sera dans les meilleures conditions pour chauffer.

Les options : ballon de découplage, désembouage et régulateur

À l’achat d’une PAC Air-Eau, il n’y a pas seulement le système de chauffe et son installation à prendre en considération. Divers services et accessoires peuvent également entrer en compte dans le devis. Si certains de ces éléments ne sont pas présents sur votre proposition commerciale, n’hésitez pas à effectuer des devis complémentaires chez d’autres prestataires.

 

Le ballon de découplage :

Le ballon de découplage est primordial quand on installe une pompe à chaleur. Il permet de dissocier hydrauliquement le circuit principal (la PAC) du circuit secondaire (les émetteurs : radiateurs, plancher chauffant). Ce faisant, cela octroie une meilleure maîtrise du débit et des pressions du circuit secondaire. Cela permet d’optimiser l’échange thermique.

Cet élément offre également la possibilité de chauffer son logement en plusieurs zones. Ce sera le cas si vous possédez des émetteurs différents (par exemple des radiateurs dans les chambres à coucher et un plancher chauffant dans les pièces de vie). Vous pourrez alors optimiser votre chauffe. Une température à 17 °C pour les chambres et 19 °C pour le reste. Ce faible écart entre les pièces peut amener une réduction importante sur la facture énergétique. Une différence de 1 °C équivaut à 7 % d’économies d’énergies !

 

Le désembouage :

Afin de s’assurer du bon fonctionnement de votre réseau de chauffage, il est conseillé de procéder à un désembouage avant la pose de la pompe à chaleur. Ce procédé nettoie le réseau de l’entièreté des impuretés ayant pu s’accumuler au fil des années. Cela permet de repartir avec une installation la plus propre possible. Ainsi, on optimise la durée de vie de l’appareil et on ne dégrade pas ses performances.

 

La régulation :

La régulation est un outil indispensable pour régler la température de son foyer tel que souhaité. Elle est dorénavant fournie d’usine avec la majorité des PAC Air-Eau. Les constructeurs proposent également des modèles améliorés avec des fonctionnalités supplémentaires pour paramétrer son système de chauffe. On retrouve généralement un mode offrant la possibilité de programmer son chauffage selon certaines circonstances (saison, heure de la journée…). L’apport de cet appareil permet aussi de limiter les marches/arrêts répétées qui peuvent provoquer une usure prématurée de la pompe à chaleur. Vous ferez ainsi des économies sur la durée.

Des régulateurs, dits connectés existent également. Ils permettent le contrôle de l’appareil de chauffe à distance depuis un smartphone grâce à une application. C’est notamment pratique quand on s’absente un certain temps de son logement.

Quelles aides pour financer sa pompe à chaleur ?

En amont du processus d’achat d’une PAC Air-Eau, il faut avoir conscience que des économies peuvent d’ores et déjà être réalisées. Plusieurs aides financières existent pour aider les particuliers à financer l’acquisition de leur pompe à chaleur. Elles vous permettront de réduire drastiquement le coût initialement prévu pour de tels travaux. Il serait fort dommage de payer plus quand on aurait pu débourser moins.
On peut citer principalement :

  • La prime CEE (Coup de Pouce) : elle octroie 2 500 € ou 4 500 € selon vos revenus.
  • MaPrimeRenov’ (ou CITE selon les revenus) : elle offre jusqu’à 4 000 € pour faciliter le financement du changement de système de chauffe.

 

En cumulant ces deux dispositifs, vous pouvez obtenir jusqu’à 8 500 € d’aides. De quoi couvrir une grande partie de l’achat et l’installation de votre pompe à chaleur.

Il faut cependant impérativement faire appel à un artisan certifié RGE et QualiPAC pour pouvoir en bénéficier. En effet, ces qualifications sont gages d’un travail de qualité auprès des organismes délivrant les subventions. Il faut savoir que les montants et les conditions de revenus des aides changent de temps à autre. Ainsi la viabilité financière peut varier, il faut alors rester alerte ou demander conseil à un expert tel que MyChauffage.

Installer une pompe à chaleur, quel est le meilleur moment ?

Les délais ne seront pas les mêmes selon la période de l’année. C’est au printemps et au cours de l’été que les calendriers sont les moins chargés. La date de pose est plus rapide à obtenir et les artisans ont davantage de temps à vous consacrer.

En plein hiver, les temps d’attente s’allongent considérablement pour une installation et peuvent atteindre plus d’un mois. Il y a moins d’installateurs pour la PAC que pour la chaudière, ce qui peut expliquer un allongement des délais à cette période.

La durée de pose d’une pompe à chaleur varie selon le lieu et l’installation déjà mise en place. Cela peut prendre d’une journée entière à plusieurs jours selon l’étendue des travaux à effectuer et le type de chauffage précédent.

Et dans le neuf ? La RT 2012 et 2020 en faveur de la PAC

Les normes thermiques évoluent avec le temps. Les systèmes de chauffe doivent les suivre pour être installés dans les règles au sein du logement neuf. La pompe à chaleur est un moyen qui répond parfaitement aux critères du fait de ses hautes performances énergétiques. Actuellement, pour toute nouvelle installation d’une PAC Air-Eau dans le neuf, il faut suivre les directives de la RT 2012. Cependant, la RT 2020 (obligatoire dès le 1er Janvier 2021) approche à grands pas, et les critères changent.

Il faudra dorénavant que votre maison produise davantage d’énergie qu’elle n’en consomme. On parle de BEPOS (Bâtiment à Énergie Positive). Le haut COP (Coefficient de Performance) des PAC joue en leur faveur. En effet, elle consomme en moyenne 1 kW pour une production de 4 kW de chauffage.

De plus, la consommation énergétique a également été revue à la baisse. Autrefois de 50 kWh/m²/an, elle descend à 12 kWh/m²/an. La pompe à chaleur devient alors un moyen de chauffe du logement et de l’eau chaude sanitaire à privilégier. Vous resterez ainsi en accord avec les prochaines normes.

Pour conclure

De nombreux détails sont donc à prendre en compte pour choisir sa pompe à chaleur air eau. Il faut de prime abord bien évaluer ses besoins pour choisir le matériel adéquat. Seul un appareil adapté sera efficace et rentable sur une quinzaine d’années.

Que ce soit la puissance, la température, l’apport d’eau chaude sanitaire ou l’environnement, tous ont une importance non négligeable. Les aides financières aideront à assurer la viabilité financière du projet et un retour sur investissement plus rapide. Pour vous conseiller et vous accompagner tout au long du processus, nos conseillers experts sont à votre écoute.

Laissez un commentaire

Call Now Button