L’isolation des murs par l’intérieur

isolation des murs intérieur

Vous aimez par-dessus tout la façade en pierre de votre maison ? Vous avez raison, c’est elle qui lui donne tout son cachet ! Mais vous en avez marre de vos factures de chauffage exorbitantes ? L’idéal est de procéder à une isolation des murs par l’intérieur. 20 à 25% de la chaleur d’une maison s’échappe par les murs. Il ne faut pas négliger leur isolation ! Pour les isoler, il existe deux techniques : l’isolation thermique par l’intérieur (ITI) ou bien par l’extérieur (ITE).

Quand faut-il privilégier une isolation par l’intérieur ? Comment fonctionne une ITI ? Quel est son prix ? Quel matériau utiliser ? IZI by EDF vous en dit plus sur le sujet !

L’interêt d’une isolation des murs intérieur d’une maison

L’isolation par l’intérieur est plus simple à mettre en œuvre qu’une ITE.  L’opération consiste à intégrer un isolant sur la face intérieure du mur. Elle comporte des avantages et des inconvénients mais en tant que technique d’isolation des murs la plus appliquée, elle cumule bon nombre de points positifs.

Le principal avantage est qu’elle ne modifie pas l’aspect extérieur (la façade) de votre maison. Cette technique d’isolation va également améliorer le confort de votre logement, en fonction de la saison. Des murs bien isolés vont réduire la sensation de parois froides l’hiver et chaudes en été. Ce confort thermique va directement influer sur vos factures de chauffage. Une maison bien isolée est une maison économique et respectueuse de l’environnement ! L’ITI répond d’ailleurs aux exigences thermiques de la RT 2020 (réglementation thermique pour les bâtiments existants) ainsi qu’aux exigences des bâtiments basse consommation.

Elle peut se réaliser en étape pièce par pièce et peut corriger divers aspects. Par exemple, en améliorant l’isolation acoustique ou en supprimant les condensations sur les parois froides. Elle peut aussi être l’occasion de réaménager ou d’embellir votre cadre de vie intérieur !

Elle conjugue simplicité et rapidité de mise en œuvre et permet d’obtenir un rapport performances / prix optimal. Enfin, isoler vos murs intérieurs vous donne droit à de nombreuses aides financières directement déduites de vos factures de travaux

Comment isoler les murs de l’intérieur ?

Il existe deux principaux types de pose pour la mise en œuvre d’une isolation des murs intérieurs. Le professionnel peut procéder à un doublage sous ossatures ou bien à un doublage collé.

Isolation par doublage sous ossature

La pose est rapide et pratique. Elle peut s’adapter à tout type de pièce dans le neuf comme en rénovation. Elle consiste à intercaler l’isolant dans une « cavité » le long du mur. La pose doit être jointive et continue sur l’ensemble de la paroi. L’ossature métallique placée au-devant de l’isolant va limiter les ponts thermiques. Il faut ensuite finaliser l’aménagement intérieur en vissant une plaque de plâtre. Le doublage sous ossatures est réalisable peu importe l’état du mur support. C’est donc l’occasion de rattraper les irrégularités qui peuvent s’y trouver. Vous pouvez utiliser plusieurs types de matériaux isolants, selon le niveau de performance thermique que vous souhaitez. Pour ce type de travaux, les laines minérales sont les plus utilisées.

 

Isolation par doublage collé avec panneau isolant

Cette solution d’isolation associe par collage deux éléments :

  • Un isolant (laine de verre ou laine de roche, par exemple)
  • Une plaque rigide

L’opération est rapide. Le panneau de doublage est directement fixé sur le mur intérieur. Attention tout de même, ce type d’isolation a des limites. Les panneaux doivent être posés sur des murs parfaitement plans et lisses (sans irrégularités). De plus, l’isolant ne doit pas être découpé du côté froid des parois pour passer les gaines et réseaux (sauf s’il s’agit de la laine de verre), sous peine d’être inefficace.

Les limites d’une ITI pour isoler une pièce

Cette solution d’isolation présente de nombreux avantages, mais elle a aussi des limites :

  •  La principale est qu’elle va réduire la surface habitable de la pièce isolée. De plus, cette dernière sera inaccessible durant la durée des travaux. Pour limiter cette perte d’espace, il est possible d’utiliser des isolants minces même si nous vous recommandons de les utiliser en complément d’isolation. Ces derniers ne répondent pas aux exigences de la réglementation thermique (RT 2012)
  • La mise en œuvre d’une ITI ne limite pas les ponts thermiques à l’instar d’une ITE. De plus, elle va annuler l’inertie des murs. C’est à dire sa capacité à accumuler ou à restituer rapidement l’air chaud ou froid.
  • Elle est parfois non réalisable pour des raisons esthétiques, patrimoniales ou budgétaires
  • Isoler les murs par l’intérieur implique nécessairement des petits travaux supplémentaires plus ou moins conséquents tels que le déplacement de prises, de radiateurs ou encore d’interrupteurs ainsi que des finitions (peinture, papier peint).

 

Pour le respect des normes en vigueur, l’isolation des murs par l’intérieur doit être effectuée par un artisan certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), elle vous donnera droit à des aides financières.

Quel prix pour isoler un mur de l’intérieur ?

L’ITI est le meilleur rapport performance/prix. Son coût dépend de la surface à isoler ainsi que de la technique de pose et du type d’isolants utilisé.

Elle est en générale choisie car elle est moins onéreuse qu’une ITE : environ 60€ le m²

Pour la main d’œuvre, il faut compter en moyenne 18€ TTC du m². Concernant le matériel, estimez à environ 42€ TTC le m².

À propos des isolants, les laines de verre ou de roche sont les plus économiques. Voici un tableau des prix moyens sur le marché :

Quel matériau pour isoler un mur intérieur ? Quelle épaisseur choisir pour une bonne isolation ?

Pour une ITI, nous vous recommandons de sélectionner un isolant dense. Il permet d’éviter les tassements avec le temps.

Les performances d’un isolant vont également dépendre de l’épaisseur que vous avez choisie. Plus l’épaisseur est élevée, plus sa résistance thermique sera élevée et donc le matériau sera plus isolant. Il faut trouver le juste milieu entre bonne efficacité thermique et superficie de l’espace habitable, car plus l’épaisseur de l’isolant est élevée plus la surface de votre pièce va diminuer.

La Réglementation Thermique (RT 2012) préconise d’utiliser un isolant doté d’une résistance thermique importante, autour de 4 m².K/W pour les murs intérieurs.

Les isolants peuvent être présentés sous forme de plaques ou en rouleaux semi-rigides polystyrène expansé ou laines minérales. Nous vous recommandons également d’installer un pare-vapeur afin de protéger l’isolant contre la vapeur d’eau produite au quotidien au sein de votre logement.

Les aides financières pour les ITI

Réaliser des travaux d’isolation des murs intérieurs par un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) vous permet de bénéficier d’aides financières de l’État.

Tout d’abord, il y a l’éco prêt à taux 0, la TVA à 5,5% ainsi que des subventions régionales. Pour finir, l’Agence Nationale de l’Habitat met à disposition des aides sous conditions de revenus comme MaPrimeRénov’. La subvention peut aller de 7 à 25€ le m² selon vos ressources pour une ITI.

Laissez un commentaire

Call Now Button